Participer et croiser les regards

Huit mois pour s’exprimer, contribuer, débattre, réagir quant au devenir de la Loire et ses usages et faire la lumière sur les points de consensus mais aussi les positions divergentes. Le débat était ouvert à tous. Il proposait des temps organisés mais faisait aussi la part belle à l’expression individuelle, au dialogue et à la réaction aux propos des contributeurs.

L'organisation du débat

Contributions individuelles ou temps collectifs programmés, durant huit mois le débat a laissé la place à chacun, que l’on soit citoyen, acteur institué, porteur de projet ou expert.

Le débat proposait plusieurs modes d’expression pour que chacun puisse contribuer :

  • le citoyen pouvait poster une contribution (sous forme écrite, orale, de vidéo ou toute autre forme souhaitée) et réagir sur le site internet via Facebook ou Twitter, poser sa candidature pour être membre du comité citoyen ou participer à l’évènement citoyen qui a rassemblé plus de 400 habitants dans les 24 communes de la métropole le 30 mai 2015,
  • les acteurs institués (association, collectif, entreprise, collectivité) pouvaient remplir des cahiers d’acteurs et participer à des séminaires d’acteurs,
  • les experts ou entrepreneurs de projets pouvaient être entendus lors d’auditions publiques par la commission du débat qui a choisi les experts qu’elle souhaitait entendre.
Schema4tps

Une charte du débat assurait le respect des principes démocratiques tout au long de la démarche : pluralisme, transparence, équité, accès de tous. Afin que chacun dispose d’une information équivalente sur les contours thématiques du débat, un document socle est disponible. Et la commission s’est engagée à ce que toute question posée dans le cadre du débat reçoive une réponse.