Produire

La Loire requalifiée est facteur d’attractivité. Production et transport de marchandises en bord de Loire sont aussi essentiels à l’approvisionnement et au positionnement industriel de l’agglomération. Comment faire coexister fonction logistique, services et habitants ? La Loire peut-elle aussi mieux promouvoir les filières d’excellence ?

Produire

L’usage principal de la Loire a longtemps été la production et le transport. Avec une économie de plus en plus basée sur la connaissance, entreprises et territoires doivent proposer aux salariés un cadre de travail et un environnement global de qualité. La Loire requalifiée est ainsi un atout majeur de notre attractivité.

Les activités de cœur d’agglomération sont aujourd’hui surtout des services aux habitants et aux entreprises. Les activités de production industrielle encore présentes subissent des pressions : déménagement du MIN, mixité sur le Bas-Chantenay. Cette présence en bord de Loire est pourtant aujourd’hui essentielle pour l’approvisionnement de l’agglomération et son positionnement industriel dans un système mondialisé.

Près de 800 navires de gros tonnage, dont plus de 400 sabliers, remontent chaque année la Loire jusqu’à Nantes. Le trafic du Grand Port Maritime de Nantes – Saint-Nazaire se concentre autour du sable, des céréales, de la ferraille et du bois autour des deux terminaux de Cheviré et Roche Maurice. On note aussi la présence de deux chantiers pour la plaisance proches du cœur d’agglomération et de quelques pêcheurs professionnels sur le fleuve (41 pécheurs fluviaux sont recensés en Loire-Atlantique).

Pictointerrogation%202

La Loire doit-elle jouer un rôle dans la gestion logistique du cœur d’agglomération?

Faut-il conserver une part de production artisanale et industrielle dans l’agglomération?

Comment faire coexister industries, services, artisanat et habitants?

Comment utiliser au mieux la Loire pour promouvoir les filières d’excellence?

Il y a 2 commentaires. Accéder aux commentaires