Accéder, se déplacer

On compte aujourd’hui 950 000 déplacements quotidiens en lien avec la centralité métropolitaine dont 410 000 franchissements de Loire. Comment mieux accéder tout en préservant un cadre de vie de qualité ? Comment accueillir plus de personnes avec moins de voitures ?

Accéder, se déplacer

Aujourd’hui, un tiers des déplacements des habitants de l’aire urbaine de Nantes sont en lien avec le cœur d’agglomération. Une intensité, propre aux grands centres urbains, qui pose des questions en matière d’accessibilité, en particulier en voiture (temps d’accès, stationnement, circulation …)

 

On compte 950 000 déplacements quotidiens en lien avec la centralité métropolitaine. Dont 410 000 franchissements quotidiens sur les bras de la Loire intérieurs au périphérique, le bras de la Madeleine et celui de Pirmil. Un déplacement sur deux a lieu au cours des heures de pointe du matin et du soir.

 

L’accessibilité de la centralité métropolitaine est essentielle à son attractivité mais la préservation d’un cadre de vie de qualité dans ce cœur d’agglomération plaide aujourd’hui pour un usage plus fort des transports en commun, de la marche et du vélo. Et demande une urbanisation toujours plus orientée vers les transports alternatifs à la voiture.

 

Pour rejoindre la centralité métropolitaine, on a observé une baisse de 12% en 10 ans de la circulation automobile et une hausse de 26% du nombre de voyageurs en transports collectifs. A l’intérieur de la centralité métropolitaine, la baisse de l’usage de la voiture atteint 10% et s’opère au profit des transports collectifs (+3,5%) et du vélo (+4%).

Pictointerrogation-retina

Comment accueillir plus de personnes avec moins de voitures ?

Quels franchissements de la Loire et pour quels usages ?

Quelle place donner à la Loire pour relier le nord et le sud, mais également l’est et l’ouest ?

Il y a 9 commentaires. Accéder aux commentaires