Se divertir, se cultiver

Se détendre est essentiel au bien-être personnel. Nombre d’équipements de loisirs et de manifestations festives sont au cœur de la métropole et en bord de Loire. Comment s’entendre pour mieux se détendre? Quels loisirs culturels et sportifs demain? L’accessibilité, est-ce une simple question de gratuité?

Se divertir, se cultiver

Se distraire, le jour ou la nuit, pour s’amuser comme pour évacuer son stress : se détendre est essentiel à l’épanouissement et au bien être personnel. Ces activités sont aussi source d’emplois. Bien qu’indispensables à la qualité de vie, elles sont parfois mal vues : pas sérieuses, bruyantes, coûteuses, réservées à certains…

 

L’agglomération offre 2700 ha d’espaces de loisirs soit 5,1% de son territoire dont 133 parcs,  squares ou jardins et 19 jardins familiaux. On compte 500 équipements sportifs parmi lesquels 8 bases nautiques. Mais la pratique nautique sur la Loire reste limitée car très tributaire des mouvements de la marée. Les navires de plaisance peuvent stationner dans différents endroits : dans les ports de l’Erdre, de Trentemoult ou de Couëron.

 

La centralité métropolitaine accueille également des manifestations culturelles d’envergure telles Royal de luxe, la folle journée, le voyage à Nantes, Estuaire. La plupart se déroulent à proximité du fleuve, parfois pour partie sur le fleuve.

 

Mais la part du budget consacrée aux loisirs et à la culture varie très fortement selon le niveau de vie des foyers. Ainsi, en 2006, les 20 % de ménages les plus aisés y consacrent 11 % de leur budget contre 7 % pour les 20 % de ménages les plus modestes (chiffres nationaux). Ces disparités se sont accentuées depuis 2001.

Pictointerrogation%202

Comment s’entendre pour mieux se détendre ?

Quels loisirs culturels et sportifs demain ?

L’accessibilité, est-ce une simple question de gratuité ?

Il y a 10 commentaires. Accéder aux commentaires